Menu
Back to home
in Carnet de voyages, Europe, Road trip Albanie, Vacances Albanie

Retours sur notre voyage en Albanie

  • 24 novembre 2016
  • By Le Gourmand Voyageur
  • 30 Comments
Video

Des montagnes majestueuses, des plages à l’eau turquoise, des locaux accueillants et bienveillants, une gastronomie gourmande… Nombreux sont les aspects sur lesquels ces vacances en Albanie m’ont marquées. Je reviens de ce voyage dans les Balkans agréablement surpris par les beautés de l’Albanie, ce pays s’ouvrant tout juste au tourisme.

Pour ne rien cacher, lorsque l’avion a atterri sur le sol de Tirana, j’ai eu peur d’avoir idéalisé ce road trip en Albanie et d’être tout simplement déçue. Finalement après avoir récupéré notre voiture de location et commencé à parcourir les routes albanaises, je me suis vite laissée bercer par la beauté des paysages et mon gourmand voyageur également. On avait entendu des tas de rumeurs sur l’Albanie mais sûrement pas de quoi nous faire renoncer 😉

Avant de tout vous raconter en détail, je dois dire que je reviens vraiment avec une belle image de ce pays ! Il y a certes un manque d’infrastructure (routes, mise en tourisme, gestion des déchets…) mais la chaleur et la bienveillance des locaux envers les touristes valent largement le coup d’effectuer ce road trip en Albanie. Ils ont la réelle volonté d’attirer plus de voyageurs et c’est bien cela le plus important.

Et finalement, si ce manque d’infrastructures était aussi un des charmes de ce pays ?

Que faire lors de vacances en Albanie ?

Arrow
Arrow
Slider

Notre arrivée sur la capitale albanaise avec Transavia fut tardive. Je me couche dans notre belle chambre, impatiente de découvrir enfin ce que l’Albanie nous réserve 😀

Après un bon petit déjeuner, on ne s’attarde pas beaucoup plus à Tirana puisqu’il nous tarde de rejoindre la 1ère étape de notre séjour : la ville de Shkodër.

La route tant redoutée avant notre départ n’est au final pas si dangereuse que ça, une fois habitué à la manière dont les locaux doublent (klaxon, appel de phare). Elle donne même plutôt le sourire au croisement de vélos sur l’autoroute, d’animaux  ou encore de locaux traversant à pied les voies rapides  !

La police est assez présente au long de cette première étape. Elle semble contrôler en priorité les voitures ayant mal vieillies (les Mercedes notamment), une chance que notre voiture soit neuve avec sa couleur légèrement rosée 🙂 (J’avoue c’est moi qui ait choisi^^).

Sur la route en Albanie, il y a un autre « spectacle » qui intrigue, celui de ces petites échoppes en bois le long des routes qui vendent fruits et légumes. On comprendra plus tard que mis à part Tirana, le pays compte très peu de supermarchés et les albanais s’arrêtent donc dans ces « magasins ambulants » pour se réapprovisionner 🙂 

img_2882-min

Avant de se rendre à Shkodër, on décide de faire confiance à notre guide le Petit Futé et de s’arrêter dans un petit village de pêcheur très coloré aux alentours. Les maisons sont colorées et le pont en bois où l’activité de la ville semble concentrée est troué à de nombreux endroits. Ici on pêche et on sèche linge et tapis. Pour nous, c’est le premier vrai aperçu de l’Albanie et sa capacité (obligation) de s’autosuffire.

village typique albanie

1Shkodër pour un repas au bord du lac de Shiroka

Shkodër est une ville côtière à très forte affluence durant la haute saison, cela sera notre 1ère étape pour manger local ou plus précisément Shiroka, un petit village en bord de lac à 5 minutes de Shkodër.

En sortant de la voiture, on est de suite attiré par un restaurant au bord du lac où quelques musiciens font raisonner de la musique traditionnelle Albanaise. Il n’en faudra pas plus pour nous charmer et nous installer au bord du lac pour déguster du poisson frais. L’endroit est joli et apaisant après cette première confrontation avec la route albanaise.

village albanais

On décide d’explorer les lieux et plus particulièrement cette énorme maison abandonnée qui surplombe le lac (Si quelqu’un sait pourquoi elle est abandonnée, on est preneurs!) 

Paysage albanie

On ne peut malheureusement pas trop s’éterniser car le soir on doit se rendre au lac Koman pour notre croisière du lendemain matin, il y a pas mal de route et on a pas encore d’hébergement  !

2Voguons sur le lac Koman au nord de l’Albanie

De notre séjour, la route pour rejoindre le lac Koman a été la plus compliquée ! La difficulté est bien proportionnelle au plaisir qu’on prend à admirer les paysages magnifiques qui s’offrent à nous au fil des kilomètres avalés par notre petite voiture 🙂

Tout le long, nous longeons le lac entouré de ses fabuleuses montagnes et assistons à un magnifique couché de soleil aux couleurs éclatantes. Cependant, cette route n’est pas entretenue et c’est donc sur un mélange de graviers, goudron, trous et terre que l’on avale les 3h de route. Bien sûr, la route est aussi l’occasion pour nous de sympathiser avec les locaux : vaches, ânes, chèvres et moutons 😉

paysage montagne albanie

Avec les nombreux arrêts pour admirer cette nature luxuriante, on finit par voir le soleil nous abandonner sur la route ! Oui, on ne le savait pas mais en Albanie, le soleil se couche bien plus tôt qu’en France. À 18h30/19h, on fait donc du rallye avec une petite citadine en essayant tant bien que mal d’éviter les trous sur la route.

On s’était imaginé autre chose pour notre arrivée au lac Koman mais il faut croire que sur ce coup, nous avons été un peu naïfs 🙂

Coucher de soleil sur le lac Koman Albanie

Dans la nuit noire, sans hébergement et le ventre vide, on ne fait pas les compliqués et on se dirige vers le seul hébergement que l’on trouve sous les conseils d’un local croisé sur la route.

Un sacré souvenir avec l’accueil d’un papi albanais devant les grilles de l’hôtel faisant un signe de croix (« je viens en paix » 🙂 ). Cette nuit fut la plus rude du séjour. Pas de repas, un hôtel un peu lugubre avec des portes qui claquent toute la nuit et des chambres pas vraiment entretenues.

Belle surprise néanmoins le lendemain qui en dit long sur la gentillesse des Albanais. A notre réveil, le papi nous avait concocté un bon petit déjeuner avec du fromage de chèvre des fruits etc. A notre départ il a même insisté pour nous donner un sac rempli de raisins cueillis dans ses vignes 🙂 Les derniers kilomètres pour rejoindre l’embarquement de la croisière sur le lac Koman se font dans les cavités creusées au coeur de la montagne !

La croisière sur le lac Koman est juste magnifique et reposante ! Bien que lac artificiel, le décor qu’offre cette nature ne peut que nous toucher et procure au fil de l’eau une sensation de bien-être sous le soleil albanais.

Les montagnes se succèdent, faisant apparaître de belles  bâtisses en pierre cachées par la végétation. On se régale d’un spectacle étonnant : des passagers de notre bateau se font carrément déposer pour atteindre leur domicile (le seul moyen pour eux de se ravitailler) 🙂

Ce même bateau est composé exclusivement des sièges d’un ancien autobus. Bref ce côté artisanal est très étonnant et nous sommes à des années lumières du mode de vie de l’Europe de l’ouest, oui ça fait du bien 🙂

Lac Koman en Albanie

La route du retour dans notre bolide se fait dans la bonne humeur et les rencontres animalières. Elodie craque pour du miel artisanal vendu par des enfants, un délice qu’on apprécie bien aujourd’hui 🙂

img_1310-min

C’est le signal, on a faim et justement on a repéré ce qui se dit être le meilleur restaurant de tout le pays : Mrizi i Zanave

Mrizi i Zanave : notre restaurant albanais préféré au concept de Slow Food

Ce restaurant indiqué dans tous les guides nous faisait déjà salivé à la lecture des différents avis.  Surgissant de nulle part au détour d’une longue allée, bordée à gauche par des oliviers, nous entrons dans la propriété pour découvrir sur la droite un immense potager et les enclos des animaux, un peu plus loin les jeux pour les enfants ainsi que le petit train pour visiter les vignes.

Le concept est assez intéressant puisque tous les produits servis dans l’assiette sont ceux que l’on peut retrouver à la ferme et dans le potager. Le restaurant sert une cuisine résolument locale, les produits venants au maximum à 25km aux alentours de la propriété.

Il faut comprendre qu’en Albanie, le pouvoir d’achat est très peu élevé (smic à 200€/mois). Les habitants doivent donc se débrouiller par eux mêmes pour se nourrir (très peu de supermarchés à part dans les grandes villes). Ils font donc pousser leurs légumes sans pesticides car cela coûte trop cher et bon nombre d’albanais possèdent également une vache, une chèvre ou mouton pour produire du lait, fromage ou encore de la viande.

En Albanie, l’autosuffisance prime et ce restaurant reprend globalement cette manière de vivre

albanie-le-gourmand-voyageur-decran-2016-11-21-a-22-40-30-min

A l’entrée du restaurant, on découvre des confitures faites maison et bien d’autres petits trésors culinaires qui en disent beaucoup sur la qualité du dîner. On prend place dans une salle charmante faites de pierres travaillées et d’une belle charpente et l’on se sent tout de suite très à l’aise dans cet esprit campagne rustique.

albanie-le-gourmand-voyageur-decran-2016-11-21-a-22-47-06-min

Le slow food est une cuisine dictée par les produits de saison ainsi les plats proposé changent très souvent au gré des récoltes 🙂 D’ailleurs, le serveur explique que le restaurant invite à découvrir une cuisine de saison et biologique pour le plus grand bonheur des papilles. Ainsi, aucune carte est présentée et l’on fait donc confiance aux chefs pour nous régaler !

On vous apporte l’eau fraîche, à table vinaigre, huile et épices sont bien vite rejointes par des corbeilles de pains variés et frais. On goûte à une ribambelle de mets de saison  ainsi que des fromages frais locaux, des légumes grillés ou encore des fleurs de courgettes farcies sans oublier le fabuleux jus de grenade. Ensuite, les mises en bouches, des champignons cueillis dans la montagne font place à une généreuse pièce d’agneau et ses différentes pommes de terres.

Un pur délice, sans exagérer nous n’avions jamais goûter à une viande aussi tendre !

Nous voilà déjà bien rassasiés quand le serveur nous fait comprendre que nos desserts arrivent ! Décidément, les albanais sont généreux 🙂

Le dessert est surprenant et spectaculaire puisque le serveur casse une coque de glace à la grenade sous nos yeux pour faire apparaître un doux sorbet de fraise. On a les yeux qui brillent devant cette cuisine tellement parfaite ! Un autre dessert viendra également en rajouter avec une coque chocolat sur lequel sera versé un coulis de myrtille chaud 🙂

La parfaite maîtrise des cuissons de la viande ou la justesse des goûts dans tous les plats font de ce moment passé en amoureux, un véritable festin !

albanie-le-gourmand-voyageur-decran-2016-11-21-a-22-46-06-min

On sort de ce dîner enchantés, persuadés d’avoir dès ce 2ème jour mangé dans un des meilleurs restaurants d’Albanie ! Pour nous, ce restaurant au concept Slow Food équivaut facilement à un restaurant étoilé français tant les plats sont de qualité et mettent en avant le terroir local.

La note finale pour ce délicieux repas équivaut à 20 euros pour deux, incroyable pour cette expérience culinaire et en comparaison avec les prix pratiqués en France ! A ce prix-là c’est un immanquable lors d’un séjour en Albanie.

3Direction la lagune de Patok, la camargue Albanaise

Le lendemain, on se dirige vers la lagune de Patok qui nous fait immédiatement penser à la Camargue française et à notre séjour aux Saintes-Maries-de-la-mer

Patok lagune Albanie

Cet ancien village de pêcheurs est un lieu magique où ces derniers avaient bâti des petits cabanons en bois sur pilotis reliés par des passerelles, un vrai chef d’œuvre. Aujourd’hui les pêcheurs ont déserté le coin et ces petites maisons sont devenus des restaurants où l’on vous sert du poissons frais du matin.

Nous décidons de profiter de cet endroit paisible pour déguster cette pêche fraîche dans une cabane avec une vue pas dégueulasse 😉 Nous ne resterons pas éternellement mais si vous avez l’occasion d’aller à la lagune, foncez !!

patok lagune albanie

Après ce bon repas et quelques frayeurs (le drone a bien failli terminer sa route dans l’eau à l’atterrissage), nous continuons notre road trip vers le sud de l’Albanie afin de profiter davantage du climat ensoleillé de ce doux mois d’octobre sur la côte albanaise.

4Durrës, une ville bétonnée qui ne vaut pas le coup d’oeil

Pour la nuit, nous faisons étape dans la ville de Durrës, la seconde ville du pays après Tirana, point obligatoire pour descendre dans le sud du pays. Cette ville a malheureusement pris tous les travers d’un développement mal géré sur le littoral.

En effet, la beauté de l’immense plage est gâchée par tous ces immeubles en béton servant d’hôtels pour les nombreux touristes durant la haute saison d’été. De plus, ce sentiment de bétonisation est renforcée par la proximité de l’autoroute. Bref Durrës ne fut que l’étape d’une nuit afin de continuer notre route et c’est sûrement mieux ainsi 🙂

5Plage et piscine dans un hôtel niché dans les falaises de Vlorë

N’ayant pas encore enfilé notre maillot de bain, Vlorë était prévue pour un moment de repos sur la plage. Afin de commencer à bronzer en ce mois d’octobre en Albanie, nous avions choisi de se faire plaisir en réservant un superbe hôtel pour une journée parfaite !

Nous avons donc séjourné à l’hôtel Liro, un complexe idéal disposant d’une plage privée et d’une piscine. La terrasse bar-restaurant permet également de déguster de bons plats typiquement méditerranéens. Cet hôtel a la particularité d’avoir un ascenseur sur 5 niveaux car il est niché dans une falaise 🙂 Quelle joie de découvrir notre chambre et particulièrement ce balcon avec une vue fantastique sur la mer Adriatique !

albanie-le-gourmand-voyageur-decran-2016-11-21-a-21-41-11-min

Nous avons donc largement profité de la belle plage et de son eau turquoise pour peaufiner notre bronzage et prendre de jolies photos. On a même eu la chance de profiter d’un superbe coucher de soleil ! Au niveau du prix, on se fait plaisir avec une nuit comprenant le petit déjeuner à 60 euros, ce qui dépasse largement la moyenne en Albanie (25 euros/nuit avec le petit déjeuner buffet) mais le décor valait vraiment le coup.

Le lendemain, sous les conseils du propriétaire nous reprenons la route direction Dhërmi en faisant plusieurs arrêts pour apprécier les paysages du Parc National de Llogara.

6Le parc national de Llogara – Montagnes, mer et forêts pour un spectacle grandiose

Situé le long de la côte dans le sud de l’Albanie, le Parc national de Llogara révèle d’incroyables montagnes qui s’élèvent à plus de 2000 mètres au bord de l’eau. La route est particulièrement sinueuse, on prend donc notre temps pour apprécier les paysages et ne pas prendre de risques inutiles. Après tout, nous ne sommes pas pressés, on est en vacances 🙂

Col de Llogara albanie paysage

Au fil des virages, on est bluffé par le spectacle proposé par la nature albanaise et l’on s’arrête plusieurs fois. Un panorama sur les montagnes qui dominent la mer, une forêt ombragée ou l’on trouve un troupeau d’une centaine de moutons..

Ce parc national est vraiment sublime et on vous conseille d’admirer le parc depuis l’uns des restaurants le long de la route, dans des chalets traditionnels en bois tout en dégustant de délicieuses spécialités locales. De nombreuses randonnées sont envisageables dans ce parc donc n’hésitez pas à vous prévoir du temps pour cette étape 🙂

Pour quiconque ayant un peu de temps en Albanie, le parc national de Llogara est un must do où vous aurez la chance d’observer sangliers cerfs et même des loups 😉

col-de-llogara-albanie

albanie-le-gourmand-voyageur-decran-2016-11-21-a-21-53-57-min

Après de nombreux clichés, notre petite citadine rose continue sa route pour ce qui sera notre coup de coeur de ce séjour, le village de Dhërmi.

7Dhërmi, un village authentique aux longues plages de sable blanc

De notre séjour, nous gardons un excellent souvenir de nos 2 jours passés dans le joli village de Dhërmi. Arrivant en hors saison, nous avons pu profiter de superbes plages de sable blanc totalement désertes !

village albanais paysage

Il faut dire que ce village représente pour nous tout le charme de l’Albanie. Situé en contrebas des montagnes, Dhërmi respire le calme et la sérénité. Il est vrai que notre séjour a été aussi particulièrement réussi grâce à notre hôte de la guesthouse Vila Druri Dhërmi !

Cette guesthouse familiale ressemble à un chalet de montagne entouré de magnifiques bananiers et tout ça à 1 min de la plage 🙂

guesthousse-villa-dhermi-albanie

Grâce à cette famille, nous avons obtenu tous les bons plans de Dhërmi et ses alentours. Ainsi, on a pu admirer un merveilleux couché de soleil oranger sur les plus belles plages de la région. Ces plages sont splendides et vraiment particulières puisqu’elles sont longées de nombreuses roches ou le pays a creusé des kilomètres de tranchées et construits des bunkers.

albanie-le-gourmand-voyageur-decran-2016-11-21-a-21-42-19-min

 l’Albanie compte plus de 750 000 bunkers édifiés durant la dictature communiste d’Enver Hohxa dans le but de résister à une éventuelle invasion des Etats-Unis ou d’autres pays communistes comme la Chine ou la Russie.

Ces bunkers devaient donc parer aux attaques de bombes et le pays se ruina dans ces constructions alors que l’invasion n’eu jamais lieu. Ces bunkers restent aujourd’hui le témoignage historique de cette époque et l’Albanie commencent à développer du tourisme autour de ces « champignons ». Derrière ces plages, on trouve des belles forêts denses surplombées par la montagne, ce qui renforce le caractère majestueux de la région.

capture-decran-2016-11-22-a-09-53-10-min

On se baigne donc dans de l’eau turquoise ou l’on peut admirer de nombreuses espèces de poissons, avis aux adeptes du snorkelling 🙂 Bien entendu, on ne pouvait pas partir de Dhërmi sans aller sur la plage du fameux canyon de Gjipe. Un pêcheur du village nous a gentiment proposer de nous y déposer en bateau tôt le lendemain matin 🙂

albanie-le-gourmand-voyageur-decran-2016-11-21-a-21-44-20-min

Cette plage de 400 mètres de long est coincée entre les falaises, ce qui lui confère un charme unique. Nous sommes arrivés au petit matin  pour découvrir une plage déserte comme si nous étions des vrais explorateurs 🙂

Nous voilà donc en Robinson Crusoé pour profiter d’une balade dans ce beau canyon. Malheureusement on est rapidement bloqués par les très nombreuses roches qui viennent boucher le passage du sentier.

La plage de Gjipe dispose d’un espace de camping sauvage ainsi que d’une paillote servant du poisson frais (pas ouverte durant notre passage) 🙂 Bref Gjipe est une sorte de paradis caché qui durant la haute saison doit être bien agréable pour ne pas être trop entassé avec tous les touristes. L’eau comme dans tous les alentours de Dhermi est claire et chaude 🙂

Nous serons seulement dérangés par quelques guêpes qui veulent participer à notre petit déjeuner… Après quelques péripéties, on s’avoue vaincu 🙂

Voilà Dhërmi, c’est déjà fini et on se fait la promesse d’y revenir bientôt tant l’accueil des habitants et la beauté des paysages ont rendu notre séjour agréable. Si vous avez le temps (ce qui n’était pas notre cas), aventurez-vous au Monastère Saint-Théodore construit au 14ème siècle et abandonné depuis. Il a néanmoins conservé son aspect original avec les habitations des moines et vous permettra surtout de bénéficier d’un panorama époustouflant.

8Saranda, la ville la plus au sud de l’Albanie

Notre petite citadine rose est de nouveau en route direction Saranda, une ville balnéaire du sud de l’Albanie située en face de l’île grecque de Corfou. Nous passerons nos 4 derniers jours à explorer les nombreux points d’intérêts des alentours.

La ville de Saranda n’est en soi pas véritablement jolie mis à part la promenade vers le port qui peut avoir du charme. Le reste ce sont de trop grands immeubles qui à notre goût, ont dénaturés le littoral de cette ville et en ont fait une ville similaire à ce que l’on peut trouver en Espagne sur la Costa Brava. Durant la haute saison, cette station est très appréciée des Albanais et dispose d’infrastructures dédiées au tourisme avec de nombreux restaurants et bars le long du littoral.

Durant ce road trip en Albanie, on avait vraiment envie de découvrir la gastronomie locale mais aussi si possible pouvoir apprendre à cuisiner une spécialité. Grâce à Bérenger, le directeur de l’agence réceptive Vacances-Albanie, nous avons eu la chance de prendre un cours de cuisine avec Ana, une petite mamie qu’on remercie vraiment pour son accueil chaleureux 🙂

On a donc pu faire nos premiers byrek fourrés au boeuf haché, poireaux et oignons. Le byrek c’est la spécialité du pays et plus largement des pays de l’est. C’est un peu l’équivalent de notre pain au chocolat puisque tous les écoliers à la récré de 10h mangent cela.

C’était une expérience inoubliable qui représente vraiment bien l’hospitalité et la générosité naturelle des albanais. On remercie également Elsa pour ses talents de traductrice durant ce cours 🙂 La recette des byrek sera bientôt en ligne dans la rubrique « Recettes du monde« .

Nous finirons cette journée en dégustant notre Byrek avec Ana, Elsa et deux voyageurs français rencontrés à l’aéroport et retrouvés à Saranda. Un vrai bon moment de partage autour de la gastronomie albanaise. C’est d’ailleurs sûrement l’un de nos meilleurs souvenirs.

gastronomie albanaise cours de cuisine

9Le parc national de Butrint

On ne pouvait pas passer par Saranda sans visiter le magnifique site archéologique du parc national de Butrint. C’est vraiment un lieu à découvrir si possible avec un guide pour bien comprendre ce lieu chargé d’histoire autrefois carrefour des routes commerciales. Bien évidemment, on vous conseille de faire votre visite avec Elsa (oui elle était aussi notre traductrice lors du cours de cuisine), une française expatriée et qui est guide archéologue au sein du parc national de Butrint 🙂

albanie-le-gourmand-voyageur-decran-2016-11-21-a-21-48-46-min

Ce lieu se visite en 1h30/ 2h dans une nature verdoyante d’une exceptionnelle diversité bordée du lac de Butrint. Les différents vestiges de pierre sont bien conservés et permettent vraiment aux visiteurs d’avoir une idée sur le quotidien des habitants autrefois. Même si on est à la base pas de grands fans des sites antiques, celui là à quelque-chose de spécial et pour 12 euros c’est un indispensable lors d’un séjour en Albanie 🙂

Pour comparaison, il vaut pour nous bien plus le coup que le site archéologique d’Apollonia que nous avions visité au début du séjour 🙂 La visite est rythmée et se termine vers un stand de souvenirs où nous ferons une nouvelle belle rencontre avec Angjele qu’on salue si il nous lit 😉

10Blue eye, une source d’eau naturelle

Si il y a un second site à explorer à 20km de Saranda, c’est bien celui du Blue Eye.

La source de l’oeil bleu est un bassin étrange disposant d’une sorte de trou avec des bords bleu électrique, comme l’iris d’un oeil. L’Œil bleu (Syri i Kalkër) est une source d’eau souterraine dans la région de Delvinë en Albanie.

L’eau bleue de la rivière bouillonne à partir d’un magnifique bassin, de plus de cinquante mètres de profondeur mais on ignore encore sa profondeur réelle. C’est assez impressionnant et vaut le coup d’oeil ! Les plus courageux oseront se baigner ou tremper les pieds dans une eau à 8 degrés 🙂 (Elodie s’en souvient encore)

Compter bien 40 min depuis Saranda pour s’aventurer dans ce coin ( la route pour y accéder est un peu cocace). Pour dire la vérité, on sort du Blue Eye un peu frustré par le fait que ce dernier n’arrive pas au bout d’une longue et belle randonnée :/

l'oeil bleu en Albanie

11Se dorer la pilule sur les belles plages de Ksamil

Les plages de ksamil sont une bonne occasion pour « renouer avec le sport » durant ce séjour et louer un pédalo pour jouer les grands navigateurs le temps d’un après midi 🙂 Il faut compter environ 10 euros pour 3h de pédalo, à ce prix c’est cadeau et on embarque donc pour plusieurs escales sur les différentes petites îles visibles depuis Ksamil.

La météo comme depuis le début du séjour est radieuse et permet de se baigner avec plaisir dans une eau à 26 degrés ! Pour un mois d’octobre on est vraiment chanceux loin du métro parisien 😉

D’ailleurs d’après les albanais cela faisait presque 40 ans qu’ils n’avaient pas eu un mois d’octobre pareil !
Bon, on a pas eu le courage de pédaler jusqu’à Corfou mais nos haltes sur les îles rocailleuses furent tout de même très plaisantes. Après un picnic improvisé avec des locaux ayant démarré un barbecue, on retourne à la plage pour profiter d’un transat à l’ombre d’une paillote. Eh oui ce sont nos derniers jours, il faut bien en profiter un peu 🙂

albanie-le-gourmand-voyageur-decran-2016-11-21-a-21-51-22-min

Voilà c’est déjà l’heure de quitter notre joli hôtel de Saranda. Pour « fêter ça »  on décide de s’offrir un dernier resto ou comme à notre habitude,  on prend une multitude de plats afin de goûter à un maximum de choses 🙂 (+1 pour les légumes grillés). Le sud de la riviera albanaise nous manquera !
On repart donc direction Tirana, avec sur la route notre dernière étape et pas la moindre: Gjirokaster

12Dernière étape: Gjirokaster, la ville de pierres

Cette ville perchée sur les flancs de la colline attire de nombreux visiteurs car elle représente parfaitement la ville ottomane typique. L’Albanie a toujours été le berceau de plusieurs civilisations ( grecques, ottomanes) et cette ville en est un des grands reflets. Cette dernière a d’ailleurs vu naître le dictateur fan des bunkers et a été classé au patrimoine mondiale de l’Unesco.

Pénétrez donc dans ce village en serrant un peu les dents vu les chemins escarpés et pentus qui pourront parfois donner du mal à votre voiture 🙂

Peu importe, Gjirokaster se visite à pied pour admirer toutes ces maisons de pierre et profiter de l’ambiance d’une ville à part dans le paysage albanais. Premier réflexe, admirer les environs depuis la citadelle qui domine le village.

Profitez en pour visiter son musée qui retrace l’histoire de la ville et la façon de vivre de ses habitants. Ensuite on ne peut que vous conseiller de flâner dans les rues,  parcourir le bazar et ses tapis colorés, de craquer pour un byrek au feu de bois ou encore apprécier un repas local dans l’un des délicieux restaurants traditionnels de Gjirokaster.
L’architecture de cette ville perchée sur la colline est vraiment unique et se balader dans ses rues pavées nous donne vraiment l’impression de traverser un morceau d’histoire.  Nous n’avions pas eu le temps de découvrir Bérat « la ville aux mille fenêtres » que tous les guides conseillent, du coup on est quand même bien heureux d’avoir vu Gjirokaster 🙂 Un dernier verre sur un des bars en hauteur de la ville et nous voilà parti pour 3h30 de route afin de relier la capitale Tirana.

albanie-le-gourmand-voyageur-decran-2016-11-21-a-21-52-56-min

C’est ici que notre road trip en Albanie s’achève..  On repart avec plein de beaux souvenirs et avec un profond respect pour l’accueil des locaux.

Partir hors saison en Albanie à été un des meilleurs choix de voyage qu’on ai pu faire et pour tout vous dire nous reviendrons bientôt !

Voici les quelques points qui devraient vous convaincre de venir en vacances en Albanie

La beauté et diversité de ces paysages
– La gentillesse et bienveillance des locaux
– Sa vie encore très artisanale et traditionnelle
– Sa gastronomie comme le byrek !!
– le fait que le pays ne soit pas encore assujetti au tourisme de masse
– Le coût d’un séjour ! (En moyenne, 25€ la belle chambre d’hôtel pour 2 avec le petit déjeuner)

Bref pour tous ces avantages et ces belles rencontres,  merci l’Albanie, Bérenger (Vacances Albanie),  Ana, Elsa, Angjele,  Igor, Stephani,  l’auto stoppeur polonais, tous les hôteliers qui font remarquablement  bien leur travail, les enfants du miel artisanal et tous ceux qui ont rendu ces vacances inoubliables 😀

Si vous n’êtes pas encore tombés amoureux de l’Albanie, voilà une vidéo de 2 minutes qui devrait finir de vous séduire 😉

Retours sur notre voyage en Albanie
4.5 (90.77%) 26 votes
By Le Gourmand Voyageur, 24 novembre 2016 Elodie & Thibaud, un couple de passionnés de voyages qui souhaite simplement partager leurs expériences, coups de coeurs et bons plans. Un seul souhait, celui de voir se remplir les pages de nos passeports :)
  • 30

Le Gourmand Voyageur

Elodie & Thibaud, un couple de passionnés de voyages qui souhaite simplement partager leurs expériences, coups de coeurs et bons plans. Un seul souhait, celui de voir se remplir les pages de nos passeports :)

30 Comments
  • Jessica
    24 novembre 2016

    Superbe! J’y ai passé 2 semaines fin aout et la lecture de votre article me remémore ce voyage absolument incroyable! Un autre endroit magique en Albanie, c’est le nord, un peu plus haut que Koman, avec de jolis treks dans les alpes albanaises, notamment celui entre Valbona et Theth. Peut être l’occasion d’un second voyage 🙂
    Et vos photos sont magnifiques.

    • Le Gourmand Voyageur
      24 novembre 2016

      Bonsoir Jessica 🙂 Merci pour ton gentil mot sur l’article ! Nous avions initialement prévu de visiter la région nord (Teth entre autre) mais par manque de temps nous avons dû renoncer. Nous espérons pouvoir retourner en Albanie très vite et visiter les régions que nous n’avons pas pu faire cette année 😉

  • Brice de Nice
    25 novembre 2016

    Pour la maison abandonnée de Shiroka, c’est sûrement un bâtiment construit par un mafieux qui est tombé en prison et n’a pas pu finir la construction. Il y en a plein en Albanie de batiments comme ça.
    Appart les Alpes (Valbona et Theth), ça vaut le coup de visiter les canions d’Osum, pas trop loin du Berat, que vous n’avez pas pu visiter. Juste une petite precision. Berat en albanais c’est la ville de « një mbi një dritareve » qui veut dire « les fenêtres l’une sur l’autre ». Mais beacoup d’albanais l’ont mal compris et le confondent avec la ville de « një mijë e një dritareve » qui se traduit la ville de mille et une fenêtres. Quand on voit depuis le bas les anciens quartiers de cette ville construite en colline, ça nous donne l’impression d’avoirs en face une immense immeuble avec plein de fenêtres l’une sur l’autre, d’où le surnom de la ville.

    • Le Gourmand Voyageur
      25 novembre 2016

      Merci pour toutes ces précisions! Oui nous avons en effet vu plusieurs maisons en construction et avons entendu une rumeur sur le fait que les albanais ne payaient pas d’impôt sur les maisons encore en construction, est ce vrai ? 🙂

  • Mathilde
    25 novembre 2016

    Merci pour cet article complet accompagné de belles photos. C’est décidé, j’y pars en Mai 😉 Cela fait plaisir de voir qu’il y a encore des petites merveilles dans le monde, non dénaturées par le tourisme de masse..du moins pour l’instant..

    • Le Gourmand Voyageur
      25 novembre 2016

      Super nouvelle 😀 Oui c’est vraiment plaisant de trouver de nos jours une telle destination, surtout à seulement 2h30 de Paris 😉 N’hésites pas à nous contacter si tu as besoin de plus d’infos ! Bonne journée, Elodie & Thibaud.

  • Brice de Nice
    25 novembre 2016

    Oui, on ne paye pas d’impôts si la maison n’est pas finie, mais ce n’est pas ça la cause dès maisons abandonnées en construction. C’est surtout la raison que j’ai donné dans mon premier commentaire ou sinon dès gents qui n’ont pas le moyens de les finir.
    Sinon encore 2 petits précisions: la Camargue de l’Albanie c’est Karavasta. Autre chose; à Vlore vous pouvez faire un saut (en bateau) à Karaburun avec des plages désertes ou à l’isle de Sazan.
    Quand on fait un un road trip en Albanie, çà vaut le coup que l’aller vers le sud soit fait par le sud-est. Comme ça vous pouvez voir le lac de Ohrid et la ville de Korça très réputé pour les byrek. 🙂 Ce trajet est plus difficile avec un segment sinueux au milieux des montagnes assez impressionnantes, mais perso je pense que ça vaut le coup.

  • Estelle - Curiosity Escapes
    5 décembre 2016

    Très très beau récit de votre séjour en Albanie. Les photos et la vidéo parlent d’elles-même. Pour ma part j’ai visité la Macédoine cette année, voisine de l’Albanie. Très belle découverte également, j’ai adoré et la nature est magnifique.

    • Le Gourmand Voyageur
      6 décembre 2016

      Bonjour Estelle 🙂 merci pour ce gentil mot ! On a aussi pensé à la Macédoine et en te lisant on se dit qu’il faut vraiment qu’on visite ce pays voisin de l’Albanie !

  • Grain de blé
    7 décembre 2016

    après avoir suivi les photos sur FB, puis bavé d’envie sur la vidéo je prends enfin le temps de lire l’article ! oh lalalalalaaaa j’avais déjà bien envie, ça se confirme … !
    quand je repense à l’Histoire si proche de ce pays ça fait plaisir à voir !
    me reste à motiver mon compagnon de route (pas du tout motivé pour le moment) … mais je lui ai déjà montré la vidéo et je vais me servir de l’article pour continuer à le « boulot » ^^ 😀
    Petite question « pratique » : facile de communiquer même dans les campagnes ? en anglais ?
    vous aviez réservé d’avance vos hébergements ? (pour rassurer mon homme lol).

    • Le Gourmand Voyageur
      8 décembre 2016

      Quel plaisir de lire ton commentaire 🙂 On espère que tu arriveras à convaincre ton compagnon de route (et là on aura vraiment fait notre job!!!)
      Nous avons été étonné par le niveau d’anglais des albanais, la plupart parlent anglais ou du moins se font bien comprendre dans les villes. Dans l’arrière pays, c’est un peu plus compliqué mais si on prend l’exemple d’Ana (notre mamie cuisinière) on s’est très bien fait comprendre avec des gestes, des mimes et en plaçant quelques mots anglais. Même histoire pour le pêcheur qui nous a emmené en bateau au Canyon, il est loin d’être bilingue mais on se fait comprendre 😉

      Niveau hébergement, nous avion réservé toutes les nuits à l’avance sur Booking à l’exception des deux premières nuits (Tirana et Koman) mais nous n’avons pas eu de problème pour trouver le jour même 🙂

      N’hésite pas si tu as d’autres questions sur l’Albanie, nous serons ravis de t’aider à convaincre ton ami 😉

  • Milot Rexhepi
    30 janvier 2017

    Très bon article! Merci d’avoir visiter mon pays. A en croire votre article vous avez été bien gâté 🙂

    Milot

  • Geraldine
    18 mars 2017

    Après toute cette belle lecture, je pense que notre destination sera le sud de l’albanie!2 semaines à partir du 21 août!merci pour ce magnifique retour.Je vais m’en servir pour préparer mon itinéraire. Peut être me permettrai je de vous solliciter si besoin.

    • Le Gourmand Voyageur
      18 mars 2017

      On est bien heureux que tu sois décidé à partir en Albanie, tu verras cela ne devrait pas te décevoir 😉 Si on peut t’aider dans l’organisation de ton voyage c’est avec plaisir donc hésites pas Géraldine 🙂

  • Bernard GUERARD
    25 avril 2017

    Bonjour,

    Magnifique compte-rendu de votre voyage, çà donne bien envie et je suppose que les agences de tourisme locales vont s’en inspirer!

    Nous partons dans une dizaine jours pour une semaine en albanie et souhaitons privilégier les hébergements en chambres d’hôtes.
    Etapes prévues: Berat; Dherim; Gjirokastër; Korcë et Pogradec.
    Avez vous des tuyaux, SVP?
    Merci d’avance

    • Le Gourmand Voyageur
      26 avril 2017

      Bonjour Bernard, on sera très flattés si les agence réceptive albanaise s’en inspirent 😀
      À Berat, Gjirokaster Korcë et Pogradec on ne s’est pas arrêtés pour dormir alors pas de tuyaux pour les hébergements. Cependant à Dhermi nous avons dormi à la « GuestHouse Dhermi » c’était vraiment super. Très proche de la mer, accès à 20 mètres! L’accueil est également très bon et le prix était raisonnable fin septembre.

      On vous souhaite un super séjour dans ce beau pays, vous allez vous régaler !

  • Anne
    28 avril 2017

    Bonjour, nous planifions de partir cet été et nous trouvons votre récit et votre circuit très intéressants ! Comment avez vous préparé votre voyage, étiez vous en contact avec des interlocuteurs locaux ? Aviez vous réservé vos hôtels et chambres d.hotes à l’avance, et si oui comment ? Merci pour vos conseils !

    • Le Gourmand Voyageur
      29 avril 2017

      Bonjour Anne, quelle belle idée de partir en Albanie cet été 🙂
      Pour la préparation de votre voyage on vous conseille de lire notre article sur les préparatifs de notre roadtrip en Albanie : http://legourmandvoyageur.com/preparatifs-road-trip-albanie/

      Pour les hôtels, nous avions réservé la plupart avant le voyage en passant simplement par Booking.com. Les hôtels / chambres d’hôtes albanais y sont tous référencés et proposent pratiquement tous le paiement sur place et l’annulation gratuite avant l’arrivée. Très pratique si vous changez d’avis.
      Nous n’avions pas de contacts sur place pour préparer notre voyage car nous travaillons dans le tourisme et aimons tout organiser nous même 🙂 Cependant nous avons eu la chance de rencontrer sur place Bérenger, le directeur de l’agence réceptive Vacances Albanie. Il est de très bon conseil, vous pouvez le contacter directement sur le site de son agence pour des activités par exemple.

      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions, nous nous ferons un plaisir d’y répondre !

      Elodie & Thibaud.

  • Alain Pérennès
    12 mai 2017

    bonjour
    merci pour ce blog qui m’a rappelé de bons souvenirs et merci d’avoir insisté sur la gentillesse des albanais
    j’y retourne d’ailleurs en juin avec cette fois ci un séjour à Valbona et peut etre à Dhermiu
    Alain (breizh da viken sur le forum du routard

    • Le Gourmand Voyageur
      14 mai 2017

      Bonjour Alain,
      c’était vraiment important pour nous de parler des albanais. Nous avons fait des rencontres extraordinaires en voyage, les locaux sont vraiment chaleureux mais on ne vous apprend rien 😉
      Passez un bon séjour à Valbona (nous n’avons pas fait de stop ici alors on serait ravis d’avoir votre retour)
      Elodie & Thibaud

  • geffard
    11 juin 2017

    Bonjour

    Depuis quelques temps nous avions très envie de visiter l’Albanie et après avoir lu vos articles et vu vos magnifiques photos, on est encore plus motivées!!
    On se pose des questions par rapport aux déplacements sur place, est ce facile avec des bus ou bien faut il louer une voiture, et dans ce cas est ce que vous avez des bons plans?

    Merci!!

    • Le Gourmand Voyageur
      12 juin 2017

      Hello,
      N’hésitez surtout plus à partir, ça vaut le coup d’oeil 😉
      Pour se déplacer, la voiture sera bien plus pratique pour être libre de vos mouvements. Pour être honnête, je ne sais pas trop quel est le réseau de bus sur place mais on en a pas croisé beaucoup donc il vaut mieux avoir sa voiture, surtout que certains coins sont trop reculés pour que des bus puissent s’y rendre 🙂
      Pour la voiture, on n’a pas spécialement de bons plans mais nous avions réservé sur http://www.rentalcars.com/
      C’était le meilleur rapport qualité prix.

      Profitez bien

      Elodie

    • Le Gourmand Voyageur
      12 juin 2017

      Bonjour Amélie,

      Nous sommes super contents d’apprendre que vous avez envie de visiter l’Albanie et surtout si notre article vous a décidés un peu plus 😉
      Pour répondre à votre question, sur place les bus ne sont pas très développés, il est difficile de connaître les horaires et les lignes exactes. Une voiture est donc le moyen le plus simple pour se déplacer et ce n’est pas très cher surtout si vous êtes plusieurs. Nous avions réservé notre voiture sur Voyages-sncf.com en utilisant un Cash Back (Igraal). C’est un site qui vous permet de récupérer une partie du montant de votre achat en ligne. Par exemple pour la voiture nous avions récupéré 6% de 260€.
      Le prix de l’essence en Albanie est similaire à la France. Le pays n’étant pas très grand, vous ne ferez pas plus de 2000Km 🙂

      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions 🙂

      Elodie & Thibaud

  • THIERRY
    12 juin 2017

    Très enthousiasmant votre récit. Merci.
    Nous partons cet été faire le tour de l’Albanie en 17 jours. Plusieurs questions restent encore ouvertes : est-il facile de changer des euros en leks, sur place, dans n’importe quel endroit ? Sur d’autres blogs nous avons vu que cela pouvait se faire dans la rue, et de manière sûre. Comment avez-vous fait ? Puis, comment réserver un guide francophone, Elsa par exemple, pour visiter Butrint, au mois d’Août ?
    Et dernière question, faut-il réserver pour une « ballade » en bateau sur le lac Koman ? Le départ, le matin, est très tôt et le temps pour s’y rendre depuis SKodra est très long. Comment faire ?
    Merci pour vos réponses.

    • Le Gourmand Voyageur
      12 juin 2017

      Bonjour Thierry,
      Merci pour votre retour !
      Concernant les leks, nous avions fait le choix de retirer une grosse somme directement à l’aéroport puisque nous avions négocié avec notre banque pour ne pas avoir de frais. Nous n’avons pas dû à changer de l’argent pour le reste du séjour. Il faut savoir que beaucoup d’établissements (restaurants, hôtels et réceptifs) acceptent avec plaisir les euros car cela reste une monnaie forte à leurs yeux.

      Pour réserver un guide pour Butrint, voici le contact d’Elsa notre guide 😉 : https://escapadesenalbanie.com/me-contacter/
      N’hésitez pas à lui dire que vous venez de notre part 🙂

      Enfin pour le lac Koman, pas besoin de réserver à l’avance pour la balade, arrivez suffisamment avant le départ (9H) et vous pourrez embarquer. En effet, la route depuis Skodra est longue et sinueuse ^^ Pour éviter de vous faire piéger comme nous au milieu de la nuit à la recherche d’un logement, on vous conseille de réserver un logement directement au lac Koman ou non loin pour ne pas faire la route d’un coup 🙂

      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions !
      Profitez bien de l’Albanie

      Elodie & Thibaud

  • Inès
    29 juin 2017

    Bonjour Élodie,
    Tout d’abord, mille mercis pour cet article. Nous sommes en plein préparatifs pour un voyage en août en Albanie et ton retour est précieux !
    On galère un peu à organiser le début du voyage dans le Nord entre Theth, le lac Koman et Shkodër.
    Nous aimerions aller directement à Theth puis au lac Koman sans passer par Shkodër mais pas évidemment de trouver où dormir auteur de Koman !
    En fait, grâce à ton article, on aimerait beaucoup se faire le restau Mrizi I Zanave mais nous n’arrivons pas à comprendre où vous avez dormi ce soir là car c’est un peu perdu au milieu de nulle part ! Tu t’en souviens ?
    Merci par avance de ta réponse 🙂
    Inès

    • Le Gourmand Voyageur
      30 juin 2017

      Bonjour Ines,

      Mille mercis à toi pour ton message qui nous fait très plaisir !
      Je comprends tout à fait que tu galères à organiser ton voyage dans la partie nord de l’Albanie, il y a peu d’information.
      Pour Theth il faut impérativement un 4×4 pour s’y rendre, les routes sont impraticables avec une voiture citadine. Pour dormir autour de Koman c’est vrai que ce n’est pas facile de trouver quand on est pas sur place. Nous avions trouvé un gîte pour ouvriers une fois sur place (7€ la nuit). Ce n’est pas très glamour mais le propriétaire était adorable et ça nous avait permis de dormir à 15 minutes du départ en bateau sur le lac Koman. Là aussi la route n’est pas en très bon état mais ça passe une voiture normal en roulant doucement.

      Le soir du restaurant Mrizi I Zanave nous avions dormi au Kompleksi Sebastiano qui est à 30 minutes du restaurant et à 15 minutes de Patok Lagune (notre étape du lendemain).

      J’espère que ces explications t’éclaireront un peu plus, n’hésites pas si tu as d’autres questions.

      Bonne journée,

      Elodie

  • M Ginette
    22 juillet 2017

    Tout ceci est vraiment très bien décrit avec de bonnes informations … C’est un pays très attrayant …
    Milles mercis de partager ainsi vos vacances.
    Cela donne vraiment envie de partir et d’y séjourner un certain temps.

    sejou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MAIS AU FAIT QUI SOMMES NOUS ?
Elo X Thib
Bienvenue sur le blog de Elodie et Thibaud ! Jeune couple passionné de voyages et de gastronomie, nous partageons ici nos récits, conseils et bons plans. Bon voyage ✈️
Suivez-nous sur Facebook

Nos dernières vidéos
Rejoignez nos aventures sur Instagram !

@le_gourmand_voyageur