Menu
Back to home
in Carnet de voyages, Drôme provençale, France

Drôme : mon itinéraire entre lavande et villages de caractère

  • 3 août 2018
  • By Le Gourmand Voyageur
  • 3 Comments

Ah la Provence, le soleil, les cigales… Je vous partage le récit de mon week-end au milieu des lavandes et des villages de pierre. Dans cet article vous trouverez mon itinéraire de 2 jours pour profiter de la Drôme  provençale et des lavandes, entre Grignan et Nyons.
Il n’est pas rare de penser à Sault et Valensole pour voir les champs de lavande, mais la Drôme provençale va vous surprendre 😉 Vous m’en direz des nouvelles après avoir lu cet article !

Map Le Gourmand Voyageur - drome lavandes

Avant de vous partager l’itinéraire, parlons organisation :

Quand ? Début juillet c’est la période idéale pour admirer les champs de lavande à l’apogée de leur floraison avant qu’ils ne soient coupés. A cette période, les bottes de lavande sont gigantesques, plus violettes que jamais et et très odorantes !

Comment ? Si vous êtes loin du sud comme moi vivant à Paris, je vous conseille de prendre un train jusqu’à Montélimar.
Autre alternative: la gare de Valence TGV mais vous aurez plus de kilomètres à parcourir en voiture. Pour me déplacer sur place, j’ai opté pour une location de voiture entre particulier sur Drivy. Mon loueur m’a apporté la voiture directement à la gare à 23h. Très pratique pour les arrivées tardives quand on sait que les agences de location de voiture ferment généralement avant 20h.

Première étape : Le Poët-Laval – Plus beaux villages de France

Lors de ce week-end, j’ai eu la chance d’être hébergée par une amie dans sa sublime maison en pierres très typique de la région à seulement 15 minutes en voiture du village du Poët-Laval.
J’en ferai donc ma première étape. A l’arrivée, je suis directement plongée au cœur de la Provence:  lavande et autres fleurs sont omniprésentes dans le village de pierre, les cigales m’accueillent chaleureusement et le soleil tape légèrement sur ma peau 😉

Les conditions sont idéales pour cette première découverte de la Drôme. La visite est plutôt rapide car ce village n’est pas très grand. Il n’y a pas vraiment de commerce pour prendre un café hormis un bel hôtel à l’entrée du bourg.
Les amateurs d’artisanats seront comblés par la boutique “La commanderie” où les propriétaires partagent leurs découvertes alliant savoir-faire artisanaux et créativité dans une atmosphère hors du temps. Dans la boutique, une sélection de bijoux et de céramique, dans la galerie des expositions temporaires consacrées à la céramique.

Deuxième étape: Découverte des secrets de Grignan

Par la route depuis le Poët-Laval, j’aperçois au loin le village perché de Grignan dominé par son château. Rapide tour dans la ville où s’installent des vendeurs de lettres anciennes et produits liés à la culture de la lavande.
Un peu d’histoire:  Grignan et son château ont connu leur heure de gloire au XVIIème siècle avec François de Castellane Adhémar, comte de Grignan qui épousa Françoise Marguerite de Sévigné. Celle qui sera à l’origine de la célèbre correspondance épistolaire échangée entre la marquise de Sévigné et sa fille, la comtesse de Grignan (Quand les souvenirs du Bac de Français refont surface…). Vous l’aurez compris, l’écriture est omniprésente à Grignan, on peut d’ailleurs apercevoir une grande plume, symbole de l’écriture, édifiée à l’entrée du village.

L’heure de déjeuner approche et un restaurant à l’extérieur du village me tape à l’œil : Le Jardin Restaurant. Après quelques recherches sur TripAdvisor, je comprends que ce restaurant appartient au même chef que le restaurant 1 étoile : Le Clair de la Plume.

Le Jardin Restaurant
Ouvert de fin juin à fin août, aux beaux jours, de midi à 21h30.
Formule déjeuner en semaine 24.50€.
2 place du mail , Grignan 26230Le cadre est idyllique offre une vue imprenable sur le château à travers les champs de lavande. C’est très reposant. Le service est irréprochable et la qualité des produit au rendez-vous mais les prix sont un peu élevés. En dessert je vous conseille de vous laissez tenter par une boule de glace à la lavande faite maison. Un délice.

C’est l’estomac bien rempli que je repars à la visite de Grignan, direction le château. 10€ pour visiter intérieur et extérieur et se laisser transporter au 17ème siècle en passant de pièce en pièce, toute plus majestueuses les unes que les autres.

Depuis la terrasse du jardin, on peut admirer la vue sur les alentours et en période de floraison de la lavande, je m’amuse à compter les nombreuses tâches de violet dans les environs. Je comprends vite qu’il me reste énormément de champs à voir et reprends donc la route en direction de Nyons 🙂

Troisième étape :  quitter les routes nationales pour se laisser charmer par les chemins de Provence parsemés de lavande

 20 kilomètres séparent Grignan de Nyons, 20km de balade à travers les champs de lavande et les villages de caractère perchés, et peut être plus de 20 pauses photos et arrêts pour faire voler le drone 😉
Je suis séduite par les paysages et l’odeur dégagée des champs. Quand les agriculteurs commencent à ramasser la lavande, l’odeur est démultipliée, c’est un vrai plaisir !

Pour prolonger cette sensation de vacances à travers l’odorat, j’ai craqué pour quelques sachets de lavande en coton à mettre dans mes placards et un flacon d’huile essentielle. Parfait pour se sentir en vacances à Paris 😉

Arrivée à Nyons, je m’offre une petite pause gourmande au bar de la Distillerie Bleu Provence. Une fois n’est pas coutume, j’opte à nouveau pour une boule de glace à la lavande. Moi fan de lavande ?! Jamais 😉

Pour la petite anecdote, cette passion pour la lavande me vient de ma grand mère paternelle, vous savez celle qui m’avait fait découvrir le Jura en mai dernier.
Petite je me rendais souvent dans son jardin pour dévaliser ses massifs de roses et de lavandes et ensuite créer mes propre eaux parfumées. Elle m’a également appris à peindre de jolis bouquets de lavande, sa couleur préférée. Chaque année à Noël, je peux être sûre que mon cadeau aura une couleur de lavande 😉 Fin de la parenthèse.

Après avoir fait un tour dans la ville de Nyons et m’être perdue dans les petites rues biscornues, je décide de me rafraîchir à la rivière en contrebas de la ville. Plusieurs personnes jouent au bord de l’eau et se baignent, c’est très sympa et par un temps caniculaire, cela fait un bien fou !

Quatrième étape : Dîner dans mon restaurant préféré de la région

Cerise et Vinaigrette
Adresse Les Cremas Saoû / Tel: 04 75 43 17 34
Ouvert tous les jours: 12h-15h30 / 19h-00h
Le week-end le menu à 27€50 laisse le choix entre 4 entrées, 4 plats et 4 desserts qui changent régulièrement.

Cerise et Vinaigrette situé dans le joli village de Saoû, est installé dans un ancien hangar agricole.  La décoration originale m’a tout de suite tapée dans l’œil. Le plus impressionnant restant la terrasse avec vue montagne et champs de blé. Ici je me sens déconnectée pour profiter pleinement du dîner. 

Une adresse qui va à l’essentiel : le partage et le plaisir, agrémentés de sourire et convivialité

Telle est la devise du restaurant et croyez moi, elle est plus que mise en oeuvre ! elle est adoptée par l’ensemble des employés ! Ici la cuisine est locale, gourmande, généreuse mais raffinée 🙂

Les douze coups de minuit résonnent depuis l’église du village, il est temps de rentrer pour se reposer et être en pleine forme pour la deuxième journée qui m’attend.

Etape 5 : Réveil gustatif dans le village de Dieulefit

J’ai pris pour habitude en week-end, de prendre mon petit déjeuner dans un café local des lieux que je visite plutôt que de rester enfermée dans un hôtel où les petits déjeuners sont souvent standardisés.

A Dieulefit j’ai trouvé une petite adresse colorée et vitaminée où l’on sert des smoothies fraîchement préparés sous les yeux des clients. Parfait pour commencer la journée. Etant très gourmande, je cours à la boulangerie pour agrémenter ce petit dej’ de la brioche locale à base de fleur d’oranger : la Pogne.

 Ce qui m’a interpellé dans cette petite ville, c’est le nombre de boutiques de poteries et céramiques ! Je vous invite vraiment à aller découvrir les créations et le savoir-faire locaux. J’ai trouvé que les poteries étaient modernes et de très bon goût. Je regrette de ne pas avoir fait quelques emplettes mais bon ce sera juste une bonne excuse pour revenir 😉

Je vous partage également une adresse que j’avais découverte grâce à une amie lors d’une de mes venues dans la drôme: la librairie Sauts et gambades.
Elle abrite un café littéraire où l’on peut savourer un thé accompagné d’une pâtisserie dans un cadre calme et reposant.

Etape 6 : Oups I did it again…

Celle-ci va être très simple à raconter puisque je suis simplement retourner déjeuner chez Cerise et Vinaigrette, le restaurant où j’avais dîner la veille… Oui quand j’aime quelque chose je suis sans limite 😉

Etape 7 : En route pour la cascade de la Druise pour se rafraîchir avant de reprendre le train pour Paris.

Sur la route, après 30 minutes de trajet,  les champs de lavandes laissent place aux champs de tournesols. Pour accéder à la cascade, il va falloir prendre de l’altitude et de fait la végétation va beaucoup changer. A l’arrivée le paysage est tout aussi beau et revitalisant.

Depuis le parking ombragé, il faut compter 25 minutes de marche dans la forêt pour atteindre le Saut de la Druise haut de 72 mètres !
Le sentier est très accessible pour les petits comme pour les plus âgés 😉 A l’arrivée, après avoir marché sous le soleil, je suis ravie d’être rafraîchie par les gisements de la cascade !

Mon itinéraire dans la Drôme s’achève ici, je reprendrais par la suite le train à Valence TGV. Je repars à Paris des souvenirs pleins la tête et de la lavande plein la valise 🙂 En bref, c’est peut-être l’une des plus belles région de France pour savourer la saison estivale.
J’espère que cet itinéraire vous inspirera pour un prochain week-end nature. Mais surtout, n’oubliez pas de vous détachez de cet itinéraire pour vous perdre dans les routes de campagne et découvrir des trésors cachés 😉

Le saviez-vous ?

Le nom de « Lavande » vient du latin « Lavare » qui veut signifie “laver”.  Au Moyen Âge, on  utilisait la lavande pour parfumer et nettoyer les maisons et églises afin d’éloigner la peste. La culture massive de lavande est apparue au début du XXème siècle pour répondre à la forte demande de Grasse, capitale mondiale de la parfumerie.

Il existe 3 sortes de lavande :

  • La lavande vraie ou fine : essentiellement produite et utilisée pour les parfumeurs et les cosmétiques
  • La lavande aspic : essence très camphrée, moins appréciée en parfumerie
  • Le lavandin : espèce hybride issue du croisement de lavande vraie et d’aspic. Le lavandin représente 90% des cultures, c’est la lavande la plus utilisée, notamment pour les savons, la lessive et la parfumerie industrielle.
Drôme : mon itinéraire entre lavande et villages de caractère
4.4 (87.27%) 11 votes
By Le Gourmand Voyageur, 3 août 2018 Elodie & Thibaud, 2 gourmands passionnés de voyages qui veulent simplement partager leurs expériences, coups de coeurs et bons plans. Un seul souhait, celui de voir se remplir les pages de nos passeports :)
  • 3

Le Gourmand Voyageur

Elodie & Thibaud, 2 gourmands passionnés de voyages qui veulent simplement partager leurs expériences, coups de coeurs et bons plans. Un seul souhait, celui de voir se remplir les pages de nos passeports :)

3 Comments
  • LadyMilonguera
    3 août 2018

    Un bel article qui témoigne des si beaux charmes de la Provence !

    • Le Gourmand Voyageur
      7 août 2018

      Merci beaucoup pour ton message 🙂 Oui les champs de lavande sont un des nombreux charmes de cette région qui n’en manque vraiment pas 😉

      Elodie

  • olivier
    29 août 2018

    J’ai visité le château de Grignan il y a quelques années et je recommande également cette visite 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MAIS AU FAIT QUI SOMMES NOUS ?
Elo X Thib
Bienvenue sur le blog de Elodie et Thibaud ! 2 passionnés de voyages et de gastronomie, nous partageons ici nos récits, conseils et bons plans. Bon voyage ✈️
Un air de vacances sur Instagram
Instagram API currently not available.
Instagram API currently not available.