Menu
Back to home
in Carnet de voyages, France

Mon itinéraire en Haute-Corse : Bastia, Calvi, Le Cap Corse…

  • 31 août 2018
  • By Elodie - Le Gourmand Voyageur
  • 0 Comments

Je vous partage mon itinéraire de 11 jours en Corse : l’île de beauté qui porte véritablement bien son surnom. Elle a d’ailleurs été appelé Kaliste par les grecs qui signifie “La plus belle”, rien que ça 😉

C’est la destination de mes toutes premières vacances sans parent étant ado en 2011 ! Autant vous dire que j’ai de très beaux souvenirs sur cette île ! C’est donc avec beaucoup d’excitation que je suis retournée sur l’île de beauté, 7 ans après, et croyez-moi, rien a changé, elle est toujours aussi belle.

ITINÉRAIRE  CORSE 

Pour ce voyage de 12 jours, je me suis concentrée sur la partie Nord de l’île avec pour exception à la règle les Calanques de Piana qui elles appartiennent à la Corse du sud (2A).

Etape 1 de cet itinéraire Corse : à la découverte de Bastia et de son incroyable Citadelle.

En arrivant en avion depuis Paris à Bastia, il m’a semblé logique et pratique de commencer mon séjour par la visite de cette jolie ville. 2 jours suffisent pour découvrir la capitale de la Haute-Corse. En 48h, je suis tombée amoureuse de Bastia, de sa douceur de vivre, de son vieux port, de ses façades colorées, des ruelles biscornues de la citadelle.

La Citadelle, le quartier qui offre la meilleure vue sur la ville, comment ne pas la visiter ?! Des airs de villes italiennes s’en dégagent. Il est très agréable de flâner dans les ruelles et de faire un stop pour admirer la vue sur le port et la mer.

D’ailleurs pour se régaler tout en profitant d’un superbe panorama sur Bastia je vais vous révéler une adresse très prisée des bastiais : Chez Vincent, où les pizzas sont réputées pour être les meilleures de la ville… J’approuve à 200%. Et je dirais même que les pizzas corses sont les meilleurs que j’ai mangé dans ma vie !

Etape 2 : La Castagniccia, loin des touristes mais près de la Corse authentique.

Cervione, Casabianca, Santa Maria Poggio, Taglio, Isolaccio… Tant de petits villages pittoresques que j’ai eu la chance de découvrir lors de cet itinéraire en Corse. Je me suis sentie privilégiée car il s’agit d’une région de Corse très peu visitée l’été ce qui la rend 100% authentique.

Ce qui m’a le plus marqué dans ces villages c’est la beauté des églises et de leur clochers. Celle de Cervione est particulièrement bien restaurée et sa couleur ocre donne énormément de charme et de lumière au village.

Chaque village a sa particularité et ses événements, par exemple Cervione, mon coup de cœur, est connue pour sa production de noisettes ! J’ai eu l’opportunité d’assister à la fête de la noisette dans les ruelles de Cervione. Cet événement à lieu chaque année aux alentours du 18 août. C’est un week-end convivial, festif et surtout très gourmand. Les producteurs locaux ont à cœur de faire découvrir leurs produits à base de noisette : pâte à tartinée, farine, chocolat, nougats, miels, Salinu (condiment de noisettes grillées et de sel)… Autant vous dire que je suis passée de stand en stand avec beaucoup d’intérêt !

La Castagniccia, c’est aussi l’occasion de découvrir des paysages grandioses comme les rivières de montagne. Ce qui est vraiment génial en Corse, c’est que si on n’aimes pas vraiment la plage, les rivières sont là pour nous ravir, et vice versa ! Elles sont aussi belles que rafraîchissantes et surtout très peu fréquentées. Vous connaissez ma passion pour les lieux hors des sentiers battus 😉

Etape 3 : Corte, la montagnarde

Après avoir sillonné l’Est de la Corse, Cap à l’Ouest. Pour cela, passage obligatoire par Corte.

Je rêvais de visiter cette ville depuis longtemps mais dans mon imaginaire Corte me paraissait inaccessible. Finalement ce n’est qu’à 1h de routes (très praticable) de Bastia. Et il faut avouer que les rencontres originales que l’on peut faire sur la route m’ont aidé à faire passer le trajet. Ces cochons sauvages qui bronzent sur la route et les chèvres qui créer des embouteillages m’ont rappelé de beaux souvenirs sur les routes albanaises.

L’arrivée à Corte est surprenante et inattendue. Plusieurs universités, immeubles et résidences… à première vue c’est plutôt moderne et pas vraiment authentique comme je l’imaginais. Il faut avoir en tête que Corte est LA ville universitaire de l’île. Mais il ne faut jamais se fier au premier abord 😉 L’atout majeur de cette ville c’est le vieux village avec sa citadelle et les alentours montagnards. Partout fleurissent restaurants et magasins de produits locaux, les façades des maisons sont colorées et parfois très rustiques ! La vieille ville de Corte possède un charme pittoresque indéniable 🙂

Dans la vieille ville, j’ai pris le temps de visiter le très moderne Musée de la Corse. L’entrée coûte 5€30 et donne accès aux collections permanentes, à l’exposition temporaire et au site historique de la citadelle.

Il est temps de reprendre la voiture, direction Piana par la mythique route Scala di Santa Regina où j’ai pu faire plusieurs stops photos.

Etape 4 : Paysages de carte postale aux Calanques de Piana

Les Calanche di Piana, en langue corse, sont des calanques situées sur la côte ouest de l’île, à mi-chemin entre Ajaccio et Calvi. Le long de la côte, Piana offre de nombreuses possibilités de randonnées et de balades.

Les calanques par la route

La façon la plus simple de découvrir les calanques de Piana c’est d’emprunter l’unique route qui relie les villages de Piana et de Porto. Cette magnifique route mène au cœur des calanques. A la première vue de ces immenses rochers rouges aux formes extravagantes j’ai eu le souffle coupé ! Il n’y a pas à dire, ce site, est vraiment d’une beauté incroyable ! Mention spéciale aux couleurs et à la lumière en fin de journée.

Bref vous l’aurez compris, la route des calanques est un voyage en elle même… Etroites et sinueuses, elle pénètre au cœur des roches en lacets très serrés. Sensations garanties ! 😉

Un petit air de train de la mine vous ne trouvez pas ? 😉

Les calanques par bateau

Pour aller au plus prêt des calanques et les découvrir d’un autre point de vu, rien de mieux que la mer. Pour cela rendez-vous à Porto. Ici de très nombreuses entreprises proposent d’emmener les touristes à la découverte du golfe, vous aurez l’embarras du choix. Pour ma part j’ai choisi la compagnie Corse Emotion que je ne peux que vous recommander. Les guides sont très sympas et passionnés ! Les bateaux de cette compagnie accueillent 12 personnes et sont assez petits pour se faufiler dans les grottes marines.

`

Comptez 3 heures de bateau pour découvrir les calanques de Piana, la Réserve naturelle de Scandola et le village de pécheurs de Girolata. Ces 3 lieux sont bien évidement tous inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Les 3 heures de navigation passent très vite tant les paysages sont divers et variés. Cette balade est excellent moyen d’observer les remarquables rochers de granit rouge. Depuis la mer, les points de vu sont superbes et si différents de ceux observés depuis la route.

PS (pour les sportifs) :  vous pouvez aussi emprunter le sentier du facteur. Ce fameux sentier tient son nom d’un ancien facteur qui parcourait tous les jours de la semaine, 7 km à pied en seulement 40 minutes, à travers le maquis montagneux pour distribuer le courrier aux résident de Girolata. En revanche,  il est strictement interdit de randonner dans la réserver naturelle de Scandola.

Pour ce baigner dans les calanques, l’une des seules plages accessibles à pied est celle de FicajolaDans cette crique l’eau est transparente, le bleu contraste avec le rouge des roches, c’est spectaculaire. (prévoir 15 minutes de marche pour rejoindre la plage depuis le parking) 

Etape 5 :  La belle Calvi

Pour bien commencer sa journée à Calvi rien de mieux qu’un bon un petit déjeuner aux saveurs locales (Bonne adresse : Aux gâteaux corse). Une fois le plein d’énergie fait, une promenade dans les ruelles commerçantes s’impose. Si vous avez des envie de shopping je vous invite à découvrir deux marques corses que j’aime beaucoup : Karma Koma et Benoa.

Ensuite direction la citadelle qui domine la ville et la mer.  Attention ça grimpe pour monter jusqu’au sommet mais la vue m’a rapidement fait oublier les efforts 😉 Vous y trouverez de bons petits restaurants dans des ruelles authentiques ainsi que le fameux bar Chez TAO et sa mythique terrasse.

Où manger à Calvi ? Restaurant U Minellu. J’ai déniché cette adresse au détour d’une ruelle calme.
Ce restaurant propose un menu à 21€ (entrée – plat – dessert) avec de nombreuses saveurs corses (les lasagnes au broccio sont excellentes!). Ce qui m’a convaincu : la déco ambiance brocante/vintage.

Aux abords de Calvi, je me suis accordée une demi journée baignade sur la superbe plage de Bodri. Ici sable blanc, eau cristalline et maquis sont au rendez-vous ! Je ne sais pas vous mais j’aime beaucoup ce trio gagnant : sable fin, eau turquoise et maquis 😉

Etape 6 : Last but not least : Le Cap Corse, sauvage et préservé

Située au nord de Bastia, le Cap Corse est l’une des régions les plus sauvages de Corse. Ici mer et montagne s’entremêlent pour offrir des paysages spectaculaires ! Un bel endroit pour le clap de cet itinéraire Corse.

Depuis Calvi, l’entrée du Cap Corse se fait naturellement par le joli village de Nonza. Ce village perché surmonté d’une tour génoise surplombe une immense plage de galets noirs. Depuis le village la vue sur la plage est remarquable. Imaginez le contraste entre le bleu turquoise de la mer et le noir des galets, un beau spectacle naturel !

Une visite de se village ne serait pas complète sans un dîner à La SASSA, le meilleur spot de l’île.  C’est aussi l’un des meilleurs spot pour admirer le coucher du soleil (qui se couche à l’Ouest donc jamais à Bastia par exemple, c’est important de l’avoir en tête pour programmer vos journées si vous êtes en quête de sunset!) 

Pour la plage, direction la pointe nord du Cap ! A Barcaggio j’ai découvert une plage idyllique : sable blanc sur plusieurs centaines de mètres, une eau turquoises et limpide, le rêve !

N’étant pas une grande adepte du “tourisme sur la serviette”, je suis partie à la découverte du sentier des douaniers.  Ce sentier est l’un des plus connus de Corse, après le fameux GR20 (mais ne nécessite pas le même niveau physique!)Tout au long de la balade j’ai pu trouver des points de vu à couper le souffle. On peut admirer l’îlot voisin de la Giraglia, une tour génoise ou encore les dégradés de bleus et les bateaux au mouillage. Difficile de ne pas succomber à ce genre de panorama, non ? 😉

Dernière étape dans le Cap Corse avant de rentrer à Bastia pour reprendre l’avion : Erbalunga.

Erbalunga est un village plein de charme aux ruelles pittoresques et aux plages de galets. On y trouve aussi un tout petit port de pêche dominé par une tour génoise (classée Monument Historique).  Malgré sa petite taille, ce village accueille chaque année de beaux événements musicaux mettant en scène des artistes connus. A titre d’exemple Cœur de Pirate et Julien Doré se sont produits ici.

Pour déjeuner à Erbalunga, je vous conseille l’adresse A Piazzetta située une place calme et charmante. Et vous ne pouvez quitter ce village sans avoir fait un tour au Bar Jeannot 😉

ZOOM SUR LES TOURS GÉNOISES

En lisant cet article vous avez pu constater que j’ai croisé de nombreuses Tour génoises pendant ce voyage en Corse. Le littoral est constellé de tours, devenues un des symboles de l’île. Elles sont le vestige de l’occupation génoise de l’île. Parfois carrées, souvent rondes et toujours pleine de caractère ! Ces tours servaient à l’époque de système de guet. En 1530 la Corse avait 23 tours dont 10 au Cap Corse !

E N   B R E F 

La Corse a été un vrai coup de foudre pour moi cette année. J’ai vraiment pris le temps de découvrir la beauté de cette île et la gentillesse des locaux !  Je comprend maintenant mieux le surnom donnée à la Corse par les grecs : Kaliste (La plus belle) !  Il fait vraiment bon vivre en Corse et loin des préjugés que l’on peut avoir, les gens sont extrêmement gentils et accueillant si on les respecte eux et leur île chérie.

Pour résumer ce voyage en Corse,  je me demande pourquoi choisir une destination mer, montagne ou ville : la Corse a tout à nos offrir pour passer des vacances variées !

Idée souvenir pour prolongez votre voyage en Corse une fois rentré sur le contient : un diffuseur à l’immortelle, l’odeur du maquis. 

C O N S E I L   P R A T I Q U E

En pleine saison touristique les loueurs de voitures sont très rapidement en rupture de stock. Il y a un vrai manque de véhicule par rapport au nombre de touristes en Corse. Hélàs la location de voiture entre particulier type Drivy n’est pas encore coutume en Corse. Soyez donc très prévoyants si vous avez besoin d’une voiture de location. Je parle en connaissance de cause 😉

Mon itinéraire en Haute-Corse : Bastia, Calvi, Le Cap Corse…
5 (100%) 6 votes
By Elodie - Le Gourmand Voyageur, 31 août 2018
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MAIS AU FAIT QUI SOMMES NOUS ?
Elo X Thib
Bienvenue sur le blog de Elodie et Thibaud ! 2 passionnés de voyages et de gastronomie, nous partageons ici nos récits, conseils et bons plans. Bon voyage ✈️
Un air de vacances sur Instagram
Instagram API currently not available.
Instagram API currently not available.